I had a dreaaaaaaam !
Non, attendez, je n'ai pas (à nouveau) pété un plomb, pas du tout. Et non, ce n'est pas parce que je suis métisse que j'ai fait un rêve, non plus.

Voilà longtemps que j'admire la culture japonaise et que je rêve d'en apprendre plus. Il m'est arrivé d'envier mes camarades d'écoles qui partaient finir leurs études là bas, de dévorer les blogs de voyageurs francophones au japon et de baver devant tout un tas de documentaires japonisants. Alors quoi ? Alors j'avais la frousse. J'ai toujours la frousse de faire quelque chose toute seule, surtout un truc d'aussi grande ampleur. Il faut dire que je suis d'un caractère prudent et assez cocooning. Mais je n'ai pas envie de regretter mes craintes toute ma vie, didjou ! Alors quoi ...?

Alors j'ai décidé d'y aller aussi, pardi ! Il ne sera pas dit que Saksha ne mettra pas au moins une fois les pieds au Japon de sa vie, faut pas déconner.

Sauf que ce type de voyage ne s'improvise pas, mes bons m'sieurs dames ! C'est pourquoi, dans sa grande intelligence (oui, je me lance des fleurs ^_^), Saksha s'est donné un objectif. Enfin, plusieurs.

1. Apprendre le japonnais : oui, forcément, ça facilitera beaucoup de choses si j'arrive à demander les toilettes sur place. Ou autre chose hein. Mais les toilettes, c'est quand même vital, non ?

2. Réunir le budget nécessaire : comptons environ 2500 - 3000€ pour se faire VRAIMENT plaisir (voyage/hébergement/visites/dégustations diverses et variées/souvenirs/et plein d'autres choses dont je parie qu'elles sont absolument inutiles mais que je les achèterai quand même)

3. Partir et kiffer pour mes 30 ans ! Oui, vous avez bien lu. Je me laisse deux belles années pour organiser ce voyage, parce que j'ai bien l'intention de ne pas me laisser bouffer par la crise de la trentaine, et de marquer le coup en réalisant un de mes rêves les plus chers (dans tous les sens du termes, mes amis, dans tous les sens du terme... >.<)
Deux ans, c'est le minimum syndical aussi pour que je me fasse à l'idée d'abandonner mon chat pour faire ce voyage *snif*

Et là, une petite voix me dit : "mais tu ne sais même pas où tu seras dans 2 ans, dans ta vie professionnelle, personnelle, etc etc".
Et je lui répond : "m'en fiche, pour une fois que j'ai une bonne idée!".

Je vous invite donc à partir d'aujourd'hui à suivre mes futurs progrès dans ce projet.
C'est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup. Ca veut dire que je suis libre d'être heureuse, et heureuse d'être en vie !

C'était Saksha, en direct-live de "Yes we can" island. A vous les studios !

Zoubis !

PS : deux adresses à visiter absolument !
http://www.autrementlejapon.com/fr/
et la page de témoignages où je sens que je vais passer des heures...
http://www.autrementlejapon.com/fr/temoignages